Gorges de la rivière Trešnjica

La rivière de la montagne Trešnjica prend sa source au pied du mont Povlen à l’ouest de la Serbie et se jette dans la Drina. C’est justement à cet endroit, au confluent de ces deux rivières, que la Trešnjica disparaît en traversant une gorge abrupte et profonde de 500 mètres.
La plus grande partie de la gorge est recouverte de forêts de pins noirs, de frênes et de hêtres, tandis que les zones les plus basses en altitudes sont dominées par le cornouiller, l’aubépine, la prunelle et le lierre. Les surfaces constellées d’herbe et des prairies sont très rares.
En vous promenant dans la gorge, vous pourrez vous régaler de fraises des bois, de framboises, de cornouilles, ainsi que de pommes et de poires sauvages.

Au sein de la gorge on trouve aussi des plantes aromatiques comme le thym et l’achillée millefeuille.La gorge est l’habitat de plusieurs espèces de rapaces comme l’aigle royale, l’autour des palombes et le faucon crécerelle. Parmi ces rapaces se distinguent le vautour fauve qui possède une envergure d’ailes de presque trois mètres, ce qui fait de lui l’oiseau le plus grand que l’on puisse observer en Serbie.
De par sa difficulté d’accès, la gorge est aussi habitée par plusieurs espèces de mammifères, ainsi que par la truite commune et la truite arc-en-ciel qu’on trouve uniquement dans la rivière.
Lorsque vous décidez de visiter la gorge en voiture ou en vélo, vous ne pourrez aller que jusqu’à Gornja Trešnjica, d’où vous serez obligés de continuer à pied, ce qui est la meilleure façon d’observer la nature vierge autour de vous.
Le canyon de la rivière de Tribuća, affluent de la Trešnjica, n’est pas loin de la gorge de Trešnjica. La visite peut durer plusieurs heures, mais pour tenter cette aventure, demandez obligatoirement l’aide d’un guide professionnel.

Actualités

Abonnez-vous

Bulletin de l’Office du Tourisme de Serbie