Les monastères d’Ovčar et Kablar

Sur les versants pentus des monts Ovčar et Kablar se trouve une communauté de monastères construits au cours des XIVe et XVsiècles. Ces monastères ont été construits par des moines et bâtisseurs qui, fuyant devant l’armée ottomane, cherchaient refuge dans ces gorges inaccessibles. Parmi la dizaine de monastères de la communauté, ceux de la Chandeleur, de Saint-Nicolas, de la Sainte Trinité, de l’Annonciation méritent une attention toute particulière. 

La Chandeleur

Situé près du sommet du mont Ovčar le monastère de la Chandeleur est le plus élevé de tous les monastères d’Ovčar et Kablar.On ignore par qui et quand a été bâti ce monastère, pourtant les données historiques dont on dispose indiquent qu’il a été détruit pour la première fois au XVIIe siècle. Le monastère a été renové au début du XIXe siècle, et c’est un peu plus tard qu’ un rempart a été érigé autour du complexe monastique.A l’intérieur de cet édifice, on peut voir un plateau en marbre avec une rosette du XVIIe siècle, quelques livres manuscrits, des fragments des fresques et de l’autel de la même époque.

Saint-Nicolas

Le monastère  Saint Nicolas a été construit par les moines qui avaient dû fuir du mont Athos devant l’armée ottomane. Il a été mentionné pour la première fois au XVe siècle, ce qui laisse supposer que c’est le plus ancien monastère de cette communauté. Assez petit, ce monastère est bâti en moellons, et à la différence de la grande majorité des monastères serbes, il n’a pas de coupole. Le monastère hébergeait une école de scribes, et après l’échec du Premier soulèvement serbe en 1813, il est devenu un lieu de rassemblement des militaires serbes clandestins.Sa grande restauration a eu lieu à l’époque du prince Miloš en 1817 et quarante ans plus tard, lors de nouveaux travaux, un konak (petit palais), chef-d’œuvre de l’architecture populaire de cette période, a été construit non loin du monastère.

L’Annonciation

Le monastère de l’Annonciation est un modèle représentatif de l’utilisation des matériaux de construction et du goût des moines pendant la première moitié du XVIIe siècle, et cela en raison de son architecture, son élévation de l’espace, ses fresques conservées, ses icônes et ses meubles en pierre ou en bois. Sur les puissants murs de calcaire et de grès, recouverts d’un toit en bois, une coupole en pierre de taille a été construite, et plus tard un porche en bois a été ajouté.

La Sainte Trinité

Le monastère de la Sainte Trinité, du XVIe siècle, est considéré comme un des plus beaux des gorges d’Ovčar et Kablar. L’église est bâtie dans le style serbo-byzantin, avec un chœur rectangulaire et une abside à cinq côtés qui s’appuient sur la partie centrale du monastère, tandis que la coupole verticalement croisée s’appuie sur quatre pilastres.
Au nord de l’église se trouve un konak avec une cave en moellons bruts, exemple significatif de l’architecture populaire. Les fresques à l’intérieur du monastère de la Sainte Trinité sont partiellement conservées, c’est pourquoi vous ne pourrez y voir que deux fresques de la première moitié du XVIIe siècle.

Actualités

Abonnez-vous

Bulletin de l’Office du Tourisme de Serbie