Djavolja varoš (le lieu-dit du Diable)

Au cœur de la montagne de Radan, au sud de la Serbie, la nature a « sculpté » 202 figures de terre décorées de bonnets de pierre. Elles mesurent 15 mètres de hauteur, ont jusqu’à trois mètres de largeur et provoquent l’admiration dès le premier regard.

Les gens ont tissé de nombreuses légendes à leur sujet et après mûre réflexion sur leur origine, leur ont donné les noms de ce qui les effrayait le plus. L’une des légendes dit qu’il s’agit d’hommes repentants qui portent et supportent sur leur dos des diables pétrifiés et qu’ils ne réussiront à s’en libérer que lorsqu’ils passeront la nuit auprès de l’église avoisinante de sainte Petka. Une autre veut que ce soient en réalité une noce et les familles des nouveaux mariés que le diable aurait trompées et poussées à faire s’épouser un frère et sa sœur.
Cependant les scientifiques ont établi que le lieu-dit du Diable est le résultat de l’érosion engendrée par les pluies qui ont emporté pièce par pièce la couche de glaise tandis que les portions de terre sous les bonnets de pierre restaient intouchées. Avec l’effet du vent, du soleil et des changements de température sont apparues les figures de terre aux formes étranges que nous voyons aujourd’hui.
Si vous allez au lieu-dit du Diable, ne manquez surtout pas d’aller voir deux sources insolites. L’eau du diable surgit près du lieu-dit et elle est froide et extrêmement acide, pleine d’aluminium, de fer, de cuivre et de souffre. La Source Rouge qui tient son nom de sa couleur due à une grande concentration de fer se trouve plus loin, à une centaine de mètres à peine.
Nous vous suggérons de visiter aussi le puits de la mine datant du XIIIe siècle lorsque le prince Uroš a invité des Saxons à venir travailler à l’extraction du fer, de l’or, de l’argent et de l’aluminium. Les entrées au puits sont très étroites et un seul dont l’entrée a été élargie a été exploré. On pense qu’il a une longueur d’environ 800 mètres!

Actualités

Abonnez-vous

Bulletin de l’Office du Tourisme de Serbie