À travers l'espace et le temps

La forteresse de Belgrade

Le premier habitat y a été fondé par les vieux Celtes, puis une fortification romaine y a été édifiée, plus tard détruite et reconstruite par les Turcs, les Serbes, les Austro-Hongrois... À l’époque des Turcs, la forteresse majestueuse de Belgrade permettait de guetter l’ennemi et de se préparer tranquillement pour le combat, c’est pourquoi elle a été appelée Kalemegdan (des mots turcs « kale » – forteresse et « megdan » – champ).
Pendant que vous contemplez le confluent de la Save et du Danube depuis le plateau près du Vainqueur, vous pouvez facilement imaginer comment autrefois de ce même endroit les chefs d’armée fomentaient leurs plans pour la bataille qui se préparait.
Aujourd’hui, c’est un espace où sont régulièrement organisés des événements culturels, artistiques et de loisirs, et dont on peut profiter pour se promener et jouir du point de vue magique qui, au-delà des lits des deux rivières, vous emmène jusqu’aux contours modernes du Nouveau Belgrade.
En vous promenant à Kalemegdan, vous pouvez plonger dans le passé en visitant de nombreux sites importants situés dans la forteresse, tels que le Musée militaire, le Puits romain, le Tombeau des héros nationaux, la galerie du Musée d’histoire naturelle, ainsi que deux édifices orthodoxes – l’église Ružica et l'église Sainte-Parascève.

Le temple Saint-Sava

Le plus grand temple orthodoxe de l’Europe du Sud-Est a été édifié symboliquement à l’endroit où, selon la légende, les reliques de Saint-Sava, le premier archevêque de l'Église orthodoxe serbe, ont été brûlées.
Grâce à sa monumentalité, le temple majestueux se découpant sur l’horizon de la ville est devenu un des symboles principaux de ce qu’est la ville aujourd’hui.
L’intérieur du temple est décoré de mosaïques complexes en pierre naturelle et en verre, qui forment, toutes ensemble, des compositions magnifiques, comme L’Ascension du Christ sous la coupole centrale.

Kosančićev venac

La promenade dans les rues pavées du quartier de Kosančićev venac vous ramènera au XIXe siècle, époque à laquelle ont été construits la plupart de ses bâtiments. Parmi les nombreuses galeries, les bars à vin et les cafés qui confèrent à ce vieux quartier son caractère bohème particulier, le Konak de la princesse Ljubica – demeure que le prince serbe Miloš Obrenović a offerte à sa femme Ljubica et qui est aujourd’hui transformée en musée, et l’église Saint-Michel-Archange où ont été enterrés Dositej Obradović, propagateur des Lumières et Vuk Karadžić, réformateur de la langue serbe, se distinguent nettement par leur grande beauté.

Les musées de Belgrade 

À Belgrade, vous pouvez visiter de nombreux musées qui préservent aussi bien le patrimoine industriel et scientifique de notre pays que son patrimoine culturel et artistique.
Dans le Musée d'histoire de la Serbie sont conservés des drapeaux médiévaux, de vieilles cartes topographiques, des couronnes royales et des photographies rares qui vous feront découvrir l’histoire séculaire de son territoire.
Le Musée ethnographique de Belgrade conserve des costumes traditionnels, des meubles, des objets faits à la main et d'autres artefacts qui vous rapprocheront de la vie quotidienne des gens d’ici à travers les siècles.
Dans le Musée d'histoire de la Yougoslavie, vous apprendrez tout sur l’État socialiste d’autrefois grâce à la collection permanente présentant des cadeaux d’hommes d’État et un matériel photographique et documentaire, et grâce aux nombreuses expositions thématiques présentant un patrimoine yougoslave assez complexe.
Le Musée d’histoire naturelle possède de riches collections de minéraux, de fossiles, d’espèces végétales et minérales qui sont exposées dans la Galerie du Musée d’histoire naturelle de Kalemegdan. Le Musée d’art contemporain collectionne les meilleures œuvres des arts yougoslave et serbe du XXe et du XXIe siècle.

Actualités

Abonnez-vous

Bulletin de l’Office du Tourisme de Serbie