Ulpiana

Les vestiges de la ville romaine d’Ulpiana découverts dans la localité de Gradina à un kilomètre à peine du monastère de Gračanica sont le lieu de découverte romain et paélo-byzantin le plus important de la région de Kosovo–et-Métochie.On relie sa fondation au règne de Marcus Ulpius Traianus qui a gouverné entre l’an 98 et l’an 118.

Au cours des siècles, Ulpiana a connu plusieurs phases de développement dont témoignent les objets préservés et les artefacts découverts.
Un lieu géographique favorable et la proximité de richesses minières ont aidé Ulpiana à se développer rapidement pour devenir le centre politique, économique, religieux et culturel de cette région. Au sommet de sa croissance, au IIIe et IVe siècles de notre ère, Ulpiana a obtenu le statut de municipium et son nom a été changé pour celui de Municipium Ulpiana Splendissima.
Au IVe siècle, un séisme destructeur touche la ville et marque un tournant dans son évolution. L’empereur Justinien restaure la ville au VIe siècle et la nomme Justiana Secunda, mais elle est de nouveau détruite à la fin du VIe et au début du VIIe siècles au cours des invasions avaro-slaves.
La ville avait un mur d’enceinte quadrangulaire dont on peut voir les ruines aujourd’hui. Au nord et au sud de la ville se trouvaient des nécropoles et au nord-est un castrum; il reste des parties préservées de la nécropole et du portail nord avec ses tours de défense.
À l’intérieur de l’enceinte de l’ancienne ville fortifiée se trouvent les ruines d’une église des débuts de la chrétienté datant du VIe siècle, un espace nommé « Memorium » avec un sarcophage de marbre, deux thermes et un bain turc. Dans la structure de base de la ville, on a découvert plus d’une centaine de mètres de mosaïque d’une valeur et d’une beauté exceptionnelles. Les fonds baptismaux du IVe siècle, véritable joyau, sont la plus importante découverte d’Ulpiana. On croit qu’ils étaient dédiés aux saints Florus et Lavrus qui ont vécu et sont morts au IIe siècle.
Ulpiana se situe dans la PA du Kosovo et Métochie actuellement sous l’administration de la MINUK (Mission d’Administration Intérimaire du Kosovo).

Actualités

Abonnez-vous

Bulletin de l’Office du Tourisme de Serbie